◄ Others cities

The website for going out with friends and making new friends in your city.
         
OVS Holidays ►
Forums > Debates
Others forums on specific subjects of interest:
  • Thanks to your help, the site will remain healthy
  • Detects problems and win points for becoming VIP Member
  • Your anonymity is guaranteed!

Which offense do you want to submit to the community?






◄◄   123     ►►

Campagne de vaccination
Author : NamViet  
17/20

Date :    25-04-2024 16:08:23


Bonjour ,j'ai eu ma 7 ème dose en Novembre 2023 .et je suis toujours là.
Nouvelle question Quid des vaccins du futur créer par l' IA ?
Hier soir très intéressant sur sur l'évolution scientifique de l'IA : ses avantages ,ses risques
Author : Baleze 
18/20

Date :    27-04-2024 00:50:44


Bienvenue au club, Robert,
--> et tant mieux si tu es bien portant (grâce à -- ou malgré -- toutes ces piquouzes ! )

--> j'ignore, quant à moi, ce que nous réserve l'IA...
--> j'espère cependant qu'on pourra converser de temps en temps (car les interlocuteurs se font plus que rares sur le forum... )
Author : Baleze 
19/20

Date :    09-05-2024 01:26:01


- Le vaccin anti-Covid d’AstraZeneca retiré du marché par la Commission européenne :
www.lindependant.fr/2024/05/07/sante-le-vaccin-anti-covid-dastrazeneca-retire-du-marche-par-la-commission-europeenne-des-ce-mardi-11936463.php

- La Maison Blanche a ordonné la censure d’infos véridiques sur le Covid : ce mercredi 1er mai 2024, le rapport tant attendu de la Commission judiciaire spéciale sur les abus du gouvernement américain durant la crise Covid a enfin été publié. Ce rapport s’intitule "Le complexe industriel de la censure : comment de hauts responsables de la Maison Blanche sous Biden ont contraint les entreprises du Big Tech à censurer les informations véridiques et les critiques de l'administration".
--> des révélations particulièrement explosives dont nous vous faisons le résumé :
bam.news/societe/liberte-democratie/la-maison-blanche-a-ordonne-la-censure-d-infos-veridiques-sur-le-covid
Author : Baleze 
20/20

Date :    19-05-2024 02:55:05


Retrait du marché du vaccin anti-covid d’AstraZeneca, puis de celui de Sanofi, dossier du New York Times sur les effets secondaires des vaccins à ARN messager… Plusieurs événements ont marqué ce début du mois de mai 2024. Mais ces soubresauts, bien que notables, ont peu de chances de créer un véritable séisme ou de modifier la donne au royaume des vaccins et des biotechnologies.
--> une chute des ventes alléguée pour le Vaxzevria : la nouvelle a été annoncée par le journal britannique The Telegragh, le 7 mai dernier : le groupe pharmaceutique AstraZeneca a décidé de retirer du marché son vaccin contre le covid, le Vaxzevria. La raison officielle, d’après un communiqué de presse relayé par l’AFP (mais introuvable ni sur le site astrazeneca.fr ni sur celui astrazeneca.com) , serait purement commerciale : un déclin de la demande et une chute des ventes due à la concurrence. " Étant donné que de multiples vaccins contre le covid-19 ont été développés, il y a un surplus de vaccins mis à jour" , aurait justifié l’entreprise, dont le vaccin à ADN recombinant n’a pas été adapté aux différents variants, contrairement à ceux à ARN messager.
En fait, le Vaxzevria, l’un des premiers vaccins anti-covid à avoir été mis sur le marché, a surtout été boudé par le grand public comme par les médecins, en raison d’effets indésirables graves rapportés très tôt et qui ont mené à la suspension (plus ou moins temporaire) de son utilisation dans plusieurs pays européens en mars 2021.
--> AstraZeneca attaqué en justice pour les effets secondaires : le groupe suédo-britannique doit aussi faire face à des poursuites judiciaires. Fin avril 2024, The Telegraph se faisait l’écho du procès collectif engagé au Royaume-Uni contre la firme par 51 victimes d’effets secondaires et parents de victimes décédées, qui tiennent le vaccin AstraZeneca pour responsable. Le laboratoire pharmaceutique a d’ailleurs admis auprès de la Haute Cour britannique que son produit "pouvait, dans de très rares cas, provoquer un TTS" ( = syndrome de thrombose avec thrombocytopénie entraînant des caillots de sang et un faible taux de plaquettes sanguines)
Cet aveu du bout des lèvres est loin d’être suffisant, mais la question des effets indésirables graves et les procédures en cours pourraient aussi être à l’origine de la décision d’AstraZeneca de retirer son produit du marché.
--> Sanofi s’associe avec Novavax pour développer un nouveau vaccin : hasard du calendrier ? Trois jours plus tard, c’est au tour de Sanofi Pasteur de retirer du marché son vaccin anti-covid, le VidPrevtyn Beta, également à ADN recombinant. Pour les mêmes raisons commerciales que celles invoquées par AstraZeneca, mais pas avec le même arrière-plan juridique, puisque Sanofi n’a pas de procès en cours sur ce produit arrivé tard sur le marché (fin 2022) et peu administré -- les autorités de santé recommandant préférentiellement les vaccins à ARN messager.
Le choix de Sanofi est en réalité celui d’un repositionnement stratégique, car le laboratoire français a déclaré dans le même temps avoir conclu un accord avec la biotech américaine Novavax pour commercialiser son vaccin Nuvaxovid en France et développer un vaccin combiné grippe et covid à partir de celui-ci. Sanofi semble donc encore une fois tourner le dos à l’ARN messager, parce que le Nuvaxovid est un vaccin à protéine recombinante associée à un adjuvant. Mais c’est une fausse impression, puisque le géant pharmaceutique français travaille en parallèle à l’ouverture pour 2025 de sa nouvelle unité de production à Neuville-sur-Saône, près de Lyon, annoncée comme révolutionnaire" et qui sera entièrement dédiée aux biotechnologies et à la fabrication de vaccins, notamment à ARN messager.
--> ces vaccins à ARN messager toujours en vente, malgré leurs risques importants : ce type de vaccins est donc toujours considéré par les industriels comme des produits d’avenir. D’ailleurs, ni Pfizer ni Moderna n’ont retiré leurs produits du marché. Pourtant, une énorme enquête parue le 3 mai dernier dans le New York Times met en lumière les effets indésirables de ces produits, à travers les témoignages poignants de nombreuses victimes "supposées" .
Le journal américain ne s’aventure toutefois pas trop en zone "anti-vax" et tempère ces témoignages en rappelant le sempiternel discours officiel, selon lequel les vaccins anti-covid ont tout de même sauvé des millions de vies (ce qui reste toujours à prouver). Pas un mot non plus de l’étude parue le 6 décembre 2023 dans Nature, révélant des bugs de lecture de l’ARN messager modifié contenu dans les vaccins Pfizer et Moderna -- des anomalies qui peuvent, à plus ou moins long terme, avoir des conséquences encore inconnues, mais potentiellement délétères.

Bref, à moins de procès tonitruants confirmant les effets indésirables de ces vaccins (trop vite mis sur le marché) , la technologie à ARN messager a encore de beaux jours devant elle (comptons pour cela sur le concours des lobbyistes stipendiés ainsi que des scientifiques affidés à Big Pharma -- sans oublier d'évoquer les décideurs politiques qui ne souhaitent pas apparaître plus ou moins compromis dans l'affolement général qui a prévalu au début de l'épidémie (fermeture des frontières, confinements successifs) et, surtout, ce marché de dupes qui s'est ensuivi à l'échelle planétaire (pass vaccinaux, mesures répressives contre les soignants réfractaires) ! ) ...
/

◄◄   123     ►►



Return to the forum index

« Find others
Check out the forum