◄ Others cities

The website for going out with friends and making new friends in your city.
         
OVS Holidays ►
Forums > Debates
Others forums on specific subjects of interest:
  • Thanks to your help, the site will remain healthy
  • Detects problems and win points for becoming VIP Member
  • Your anonymity is guaranteed!

Which offense do you want to submit to the community?






◄◄     1     ►►

" C'est un scandale ! "
Author : Baleze 
1/8

Date :    26-03-2023 23:28:38


" Réforme nécessaire" ?
--> allons donc,
--> tu parles !
--> ... reste à savoir pour qui !
www.facebook.com/osonscauser/videos/486595105299306
N.B. : réaction bien légitime (instinct animal) :
www.facebook.com/100078662507306/videos/996885264628839
Author : Baleze 
2/8

Date :    14-10-2023 18:01:03


Décision scandaleuse,
--> car on devine aisément à qui est REELLEMENT destiné l'argent de cette subvention et ce à quoi il va servir ! ...

www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/vote-dune-subvention-a-france-palestine-la-droite-et-les-macronistes-quittent-le-conseil-94d30e26-69d2-11ee-8fa0-55979078a607
--> au passage, petit conseil de lecture : " La colère et l'oubli" (les démocraties face au djihadisme européen, Gallimard) de Hugo Micheron (sociologue, enseignant-chercheur, docteur en sciences politiques) :
--> d’où vient le djihadisme ? Où va-t-il ? Depuis l’effondrement de Daech en Syrie, ces interrogations semblent avoir disparu du débat public. Certes, les affaires qui émaillent tragiquement l’actualité rappellent que le sujet du terrorisme islamiste est loin d’être réglé. Mais en dehors des attentats, il est urgent de comprendre ce qui a permis au djihadisme de devenir, en l’espace d’une génération, un enjeu politique, sociétal et démocratique de premier plan. Cet ouvrage retrace avec précision ce qu’est le djihadisme depuis 1989, au-delà de la simple menace sécuritaire et du seul cas de la France : il propose la première histoire du djihadisme européen, un phénomène d’abord ignoré, dont les transformations sont passées inaperçues et dont les implications sont considérables pour les équilibres actuels et futurs des démocraties européennes. C’est un récit à hauteur d’hommes et de femmes, sur plusieurs continents, qui permet de comprendre pourquoi l’Europe a été autant frappée par les attentats, de Stockholm à Madrid en passant par Nice, Paris, Londres, Berlin (et, hier, Arras). Il éclaire la nature du djihadisme en Occident, ses métamorphoses passées, présentes et sans doute à venir.
Author : Baleze 
3/8

Date :    28-10-2023 01:07:06


Contrat passé entre la Commission européenne et Pfizer (accord de fabrication et de fourniture du vaccin)
--> efficacité inconnue
--> événements indésirables inconnus
--> effets à long terme inconnus
cf. page 48, paragraphe 4 : à noter qu'ils savaient tout ça, et malgré tout ils l'ont signé ! ...
archive.org/details/contract_03/page/14/mode/2up
Author : Baleze 
4/8

Date :    20-12-2023 01:46:52


A propos des nitrites dans notre alimentation : www.marianne.net/societe/alimentation/nitrites-dans-la-charcuterie-monsieur-macron-jusqu-a-quand-allez-vous-accepter-quon-tue-les-pauvres

--> ben, moi, je vais alors préférer manger les croquettes de mes toutous et minous ! ...
Author : Baleze 
5/8

Date :    31-12-2023 01:42:37


Un cadeau de Noël pour les corrupteurs et les corrompus : /
--> le non-renouvellement de l'agrément d'Anticor affecte la crédibilité de la diplomatie française en matière de lutte contre la corruption.
La ministre des affaires étrangères, en charge du dossier de renouvellement de l’agrément d’Anticor depuis le déport de la Première ministre, a opposé un silence qui vaut refus implicite.
Cette décision a été prise au mépris des conditions prévues par le décret relatif à l’agrément des associations anticorruption. En effet, la Première ministre avait soutenu devant la cour administrative d’appel qu’Anticor remplissait toutes les conditions pour le renouvellement de son agrément en avril 2021. Et la ministre des affaires étrangères n’affirme pas que ces conditions ne sont plus remplies en décembre 2023. Rien n’est donc être clairement reproché à l’association.
Plus que jamais, les contre-pouvoirs, pourtant nécessaires à la vie démocratique, sont neutralisés. En faisant obstacle à la lutte contre la corruption, cette décision renforce une culture de l’impunité qu’Anticor combat depuis plus de vingt ans.
Il ne faut pas s’étonner de la défiance croissante envers les institutions de la République. Il ne faut pas s’étonner que les deux tiers de nos concitoyens pensent que la démocratie ne fonctionne pas bien et que la politique suscite avant tout de la méfiance, du dégoût et de l’ennui.
Nous ne pourrons plus nous constituer partie civile. Nous ne porterons plus une parole citoyenne lors des procès. Mais nous résisterons avec toutes les armes du droit : nous saisirons la justice administrative contre ce refus d’agrément. Nous continuerons à signaler des dossiers, mettant le pouvoir au défi de poursuivre des personnalités défaillantes. Nous agirons avec les autres associations de lutte contre la corruption et avec l’appui de milliers de nos concitoyens.
--> un enjeu diplomatique : la décision de la ministre des affaires étrangères est aussi dommageable la crédibilité notre pays : en effet, sur son site, le ministère affirme que la lutte contre la corruption est au cœur de la politique étrangère de la France. Ce serait « un engagement sans faille.»
Il soutient que « la corruption affecte la légitimité des institutions et de l’État, mine l’efficacité des politiques publiques ainsi que la confiance des citoyens envers leur gouvernement. »
Il proclame que «la corruption a des effets négatifs sur le développement économique du fait du détournement des richesses, de la confiscation des ressources naturelles ou du découragement des investisseurs.» Dans cette perspective, « la France réaffirme aussi sa volonté de placer la société civile au cœur de son action de lutte contre la corruption. »
--> enfin, il fait valoir « l’originalité de l’approche française » : paradoxalement, en France, cette originalité va à l’encontre de la société civile. La décision de non-renouvellement de l’agrément n’est donc pas seulement une mauvaise nouvelle pour Anticor. Mettant en évidence le double discours du ministère, elle porte aussi atteinte à la crédibilité de notre action diplomatique en ce domaine.
Pour Anticor, la France ne doit pas seulement sermonner le monde pour appeler à la lutte contre la corruption : elle se doit de donner l’exemple et, pour commencer, encourager ceux qui luttent pour le respect de la probité à l’intérieur de ses (et leurs) frontières.
Author : Baleze 
6/8

Date :    16-01-2024 04:00:03


Dans son rapport annuel sur les inégalités, publié à l'occasion du Forum économique mondial de Davos, l'ONG britannique Oxfam dénonce l'extrême concentration des richesses de la planète. Elle souligne que les cinq personnes les plus fortunées de la planète ont vu leur patrimoine doubler depuis 2020, là où plus de la moitié des habitants dans le monde ont vu leurs revenus baisser.
investir.lesechos.fr/conseils-boursiers/conseils-actions/microsoft-une-premiere-capitalisation-mondiale-surveillee-par-bruxelles-2046287

P.-S. : papa Bill, qu'est-ce que tu vas trouver à m'offrir pour mon anniv' , avec tes 2.900 milliards de dollars ? ...
Author : Baleze 
7/8

Date :    30-01-2024 01:45:54


Grrr !
--> près de deux mois avant les députés, les sénateurs ont aussi augmenté (en toute discrétion) leur enveloppe de frais de mandat de... 12 %
C’est un changement opéré fin 2023 : les sénateurs ont décidé, le 16 novembre dernier, d’augmenter leur enveloppe de frais de mandat de 700 euros par mois. Mediapart, qui révèle cette augmentation ce lundi, évalue cette décision « à plus de 2,9 millions d’euros par an sur les fonds propres du Sénat ».
Depuis le début de l’année, chaque sénateur reçoit au début du mois 6 600 euros pour financer ses frais professionnels courants. Une somme qui s’ajoute à leurs indemnités parlementaires qui sont d’environ 7 600 euros brut par mois. Ces frais professionnels incluent le transport, les hôtels, les frais de réception…
Dans le compte rendu du Sénat, que Médiapart a pu consulter, les élus expliquent vouloir « tenir compte des conséquences du contexte inflationniste […] , mais également de l’incidence de l’augmentation des tarifs hôteliers ».
--> et encore, +5,4 % pour les députés : l'Assemblée nationale a décidé mercredi 24 janvier d’augmenter d’un peu plus de 300 euros par mois l’avance de frais de mandat (AFM) des députés, en invoquant également l’inflation. La décision de porter l’AFM de 5 645 euros à 5 950 euros (+5,4 %) par mois a été prise par le Bureau, la plus haute instance de l’Assemblée nationale, avec le soutien de tous les groupes présents au moment du vote (sauf de LFI qui s’est courageusement... abstenue)
Cette augmentation a déclenché une vive polémique en France, plusieurs partis d’opposition demandant son annulation ou son report. « Il ne s’agit pas d’une hausse de la rémunération des parlementaires » , mais « d’une hausse du plafond de nos frais qui nous permet d’exercer notre mandat pleinement et de répondre aux attentes de nos concitoyens », a défendu Yaël Braun-Pivet, présidente de l’Assemblée nationale.
Au moment où nombre d'agriculteurs peinent à dégager un salaire de misère,
--> on peut jauger là le degré de SOLIDARITE de nos "représentants républicains" !!!

P.-S. : quant au freluquet qui fait office de PR,
--> après son voyage en Inde
--> où il a remplacé au pied levé Biden qui s'était désisté d'une visite officielle (destinée à commémorer le 73ème anniversaire de ce pays) ,
--> le voici folâtrant aujourd'hui en... Suède !

N.B. : quel grand voyageur (comme du temps d'une autre crise sociale de grande ampleur, celle des "Gilets jaunes" ) ! ...
Author : Baleze 
8/8

Date :    22-05-2024 18:32:07


A l'approche des élections européennes, silence radio des médias mainstream sur le "Pfizer gate" :
--> alors que les pages du contrat passé entre Pfizer et la Commission européenne ont été purement et simplement caviardées,
--> = signe démocratique de parfaite transparence (!) ,
--> pourquoi Ursula Von Der Leyen est-elle à ce point protégée (dans un accord commercial de... 36 milliards d'euros, excusez du peu ! ) ?
/
www.youtube.com/watch?v=IjQGDMqQDhk
N.B. : rappelons que la Commission européenne n'avait AUCUNE PREROGATIVE EN MATIERE SANITAIRE et qu'elle s'est exonérée d'elle-même de cette obligation !!!

P.-S. : cette "prudence" mise à éviter à tout prix la question repose sans doute sur le nombre de personnes compromises dans l'affaire (à titre indicatif, selon un journal néerlandais, 1 député(e) européenne(e) sur 4 serait aujourd'hui soupçonné(e) de corruption passive, surtout parmi ceux (celles) en charge de dossiers "sensibles" ) ...

◄◄     1     ►►



Return to the forum index

« Find others
Check out the forum